LE BESTIAIRE DE WINTZENHEIM

Les Cochons

(photo-montage Yannick Frank)

En rouge le numéro de la photo dans le livre


Chez moi, quand on tue le cochon, tout le monde est content, sauf le cochon (Edgar Faure, 1908-1988)

207 - Photo CO-01

Vers 1935 - Rue des Canards.
Berthe (1915), fille d'Aloyse Koch père (1887), fait rentrer les cochons.
(collection Salomé Koch-Spenle)

208 - Photo CO-02

Vers 1938 - 23 rue de la Vallée.
A gauche : Eugène Scherrer. Au centre : un marchand de bestiaux. A droite : Pierre Maire, époux de Lucie Scherrer.
(collection Fernande Gavillot-Scherrer)

209 - Photo CO-04

1954 - 49 rue Clemenceau.
Un cochon se promène dans la cour.
(collection Gérard Brauneisen)

210 - Photo CO-03

Vers 1947 - 49 rue Clemenceau.
Une truie et ses petits. Adultes de gauche à droite : Eugène Brauneisen, Alban Otter, prisonnier de guerre allemand, Agathe Brauneisen.  Les enfants : Annie et Gérard Brauneisen.
(collection Gérard Brauneisen)

211 - Photo CO-11

1936 - 4 rue du Mal Foch.
Émile Kempf parquait ses cochons sur un pré clôturé situé à l'emplacement du petit immeuble HLM, 4 rue du Mal Foch.
(collection Bermard Peterschmitt)

212 - Photo CO-13

1936 - 117 rue Clemenceau.
Caroline, cette truie d'Émile Kempf, a obtenu le grand prix à l'exposition de Colmar.
(collection Bermard Peterschmitt)

213 - Photo CO-05

1916-1917.
Une profession qui existait dans chaque village : d'r Soïmetzger, le tueur de cochon. A Wintzenheim, c'était la famille Joseph Bouillon qui détenait le monopole. De gauche à droite : Laurent et Joseph Bouillon découpent le cochon, tandis que Marie apprête les boyaux qui serviront à la confection des saucisses.
(collection Irène Goffelmeyer-Bouillon)

214 - Photo CO-08

1956 - 16 rue des Laboureurs.
Le boucher attrape le cochon pour l'attacher. De gauche à droite : Pierre et Michel Dirninger, Roman Sutter, Joseph Bouillon, Jean-Paul Baumann.
(collection Jean-Paul Baumann)

215 - Photo CO-09

1956 - 16 rue des Laboureurs.
Le boucher Joseph Bouillon assomme le cochon d'un coup sec. De gauche à droite : Joseph Dirninger, Jean-Paul Baumann, Michel Dirninger. De dos : Pierre Dirninger.
(collection Jean-Paul Baumann)

216 - Photo CO-10

1956 - 16 rue des Laboureurs.
Raymond et Michel Dirninger entourent la carcasse du cochon suspendue à l'échelle.
(collection Jean-Paul Baumann)

217 - Photo CO-06

Vers 1955 - 44 rue Clemenceau.
Dans la cour du Café Américain. Une fois tué, on suspend le cochon à l'échelle par les tendons des pattes arrières, puis on procède à l'éviscération et à la récupération des abats. On reconnaît Monique Haderer et Joseph Bouillon.
(collection Monique Bollecker-Haderer)

218 - Photo CO-07

Vers 1958 - 44 rue Clemenceau.
Au Café Américain. Après l'abattage, on laisse reposer et refroidir la carcasse qui ne sera découpée que le lendemain. Ce sont les femmes qui prépareront les cochonnailles, boudins et autres saucisses. De gauche à droite : Robert Bouillon, Monique Haderer, deux clients du restaurant, Émile qui travaillait chez des viticulteurs du village, Antoinette  Eichholtzer de Paris, et Elisa Haderer, la maman de Monique.
(collection Monique Bollecker-Haderer)

Autres photos

Photo CO-12

1936 - 4 rue du Mal Foch.
Émile Kempf parquait ses cochons sur un pré clôturé situé à l'emplacement du petit immeuble HLM, 4 rue du Mal Foch.
(collection Bermard Peterschmitt)

Photo CO-14

1936 - 117 rue Clemenceau.
Pauline, une truie "Tatu" d'Émile Kempf, a été présentée à l'exposition de Colmar.
(collection Bermard Peterschmitt)

PRECEDENT - SUIVANT

Copyright SHW 2016 - Webmaster Guy Frank

E-mail
contact@knarf.info

Retour au Menu
WINTZENHEIM.BESTIAIRE

Société d'Histoire de Wintzenheim
http://www.shw.fr